http://www.experience-transmedia.com/wp-content/uploads/2013/06/anim-bando.gif
ecrans-mobiles-lux-transmedia

Ecrans Mobiles 2013 : mobilité, écritures et transmedia

on novembre 9 | by |

« Cette année, Caméras mobiles se transforme en Écrans mobiles, pour rester au plus près de l’évolution très rapide des technologies et des usages. Écrans mobiles propose deux journées pour prendre en compte la dimension mobile de la consultation (50% de l’accès à internet se fait désormais en mobilité), découvrir des innovations technologiques et conceptuelles, afin d’imaginer l’avenir des projets, poser des questions d’écriture, dont les enjeux sont remis à « plat » par tous les nouveaux usages, explorer les dimensions transmédia des projets, et enfin partager les expériences, avec des projets régionaux, nationaux et internationaux, exemples de bonnes pratiques et des problématiques les plus actuelles de création et de production. « 

Benoît Labourdette, délégué général d’Écrans mobiles

Écrans mobiles c’est le jeudi 21 et vendredi 22 novembre 2013 à Valence au Lux. Journées libres d’accès sur réservation :

Ces journées sont en entrée libre, sur réservation
au 04 75 82 44 15 / reservation@lux-valence.com

Deux invités de choix pour parler transmedia et smartphone

Michel reilhac, auteur transmédia, sera « le grand témoin » de la première journée d’Écrans mobiles sur la question des nouvelles écritures. Engagé depuis plus de 30 ans autant dans le spectacle vivant, la diffusion cinématographique, que l’innovation des écritures audiovisuelles, Michel Reilhac a réalisé et produit de nombreux films et spectacles. Il a été directeur du Forum des images pendant 12 ans, et directeur du cinéma chez Arte pendant 10 ans. Il est l’un des principaux promoteurs du transmédia en France, depuis les origines, toujours en recherche d’inventions, de relations nouvelles entre œuvres et spectateurs. Il est désormais artiste à plein temps.

Tanguy Selo a dirigé plusieurs sociétés de post-production et effets spéciaux en France avant de co-fonder Wam, société spécialisée dans la production de films publicitaires et habillage TV. Il a été directeur général de la SFP (Société française de production) en tant que directeur des opérations et directeur général de SFP Production (cinéma, fictions, documentaires). Devenu un spécialiste broadcast et nouveaux médias, il a fondé en 2004 INNSEO, société de conseil et d’ingéniérie dans les médias et technologies associées puis a rejoint Média Consulting Group. Depuis fin 2011, il dirige le pôle de compétitivité Imaginove, basé à Lyon et dédié aux contenus et usages numériques (audiovisuel, cinéma, jeu vidéo, web, multimédia…).

Mobilité, innovations et nouvelles écritures : en Jeux et pistes

Jeudi 21 novembre 2013 : 9h30 à 18h

Découvrir, apprendre, comprendre, les enjeux du transmédia mobile aujourd’hui et dans le futur, en l’observant du côté de ses interfaces, c’est à dire des ses usages profonds : comment ce que l’on fait avec son terminal mobile a-til une influence déterminante sur les contenus eux-mêmes ? Comment
penser cette nouvelle complexité conceptuelle, narrative, technique ? Les experts présents, par leurs études de cas, discussions et développements conceptuels, apporteront les plus précieux éclairages pour concevoir de futures productions transmédia innovantes et concrètes. Michel Reilhac sera présent à toutes les présentations et apportera ses réflexions et analyses.

Innovations, usages, technologies dans le transmedia

Jeudi 21 novembre 2013 : 9h30 à 12h30

Prendre en compte la mobilité dans la conception des projets transmédia : pourquoi et comment ? Pendant cette première matinée, nous découvrirons l’envers du décor de la construction technologique des nouvelles interfaces (Emmanuel Rouillé), des ouvertures sur les usages de demain avec le sans
contact (Pierre Métivier), ainsi que des nouvelles conceptions d’écriture avec les interfaces mobiles (Claire Chatelet, Vincent Sorrel et Alain Quercia).

Toucher / cadrer / montrer : les interfaces haptiques

Jeudi 21 novembre 2013 : 10h
Par Claire Chatelet, Maître de ConférenCes en arts nuMériques (université MontPellier 3), MeMbre du laboratoire rirra 21

Se présentant le plus souvent comme interfaces haptiques (mode d’interaction faisant appel à notre sens « tactilo-kinesthésique »), les derniers écrans mobiles (tablettes, terminaux hybrides, smartphones) engagent une relation inédite entre un spectateur devenu « utilisateur » et un objet audiovisuel désormais manipulable. En valorisant l’« expérience utilisateur » comme modalité essentielle de l’expérience esthétique, ces supports numériques dessinent à l’évidence un nouveau régime de la représentation et de la réception : le spectateur-utilisateur devient le « vecteur de l’écriture filmique ». Enjeux esthétiques et narratifs de ces nouvelles formes audiovisuelles qui se déploient à partir du toucher du spectateur-utilisateur. La main s’offre alors comme un prolongement presque « immédiat » – au sens littéral de sans intermédiaire, sans médiation – de l’interface-surface que constitue l’écran tactile.

Regarder le monde avec sa peau

Jeudi 21 novembre 2013 : 10h30
Par vinCent sorrel, réalisateur et enseignant à l’université grenoble 3 et alain querCia, artiste
Regarder le monde avec sa peau ? Cette proposition de l’artiste Alain Quercia est reconsidérée aujourd’hui par les évolutions de l’électronique organique et les inventions de la société isorg. À partir de composants imprimés et de capteurs optiques de haute performance, non seulement la caméra et l’écran ne font plus qu’un mais aussi il est possible d’inscrire des capteurs sur une surface pelliculaire, de couvrir son corps de ces capteurs, et donc de pouvoir filmer avec sa peau.

Applications tablettes immersives et esthétiques

Jeudi 21 novembre 2013 : 11h
Par eMManuel rouillié, direCteur de l’agenCe Mosquito www.Mosquito.fr

L’agence Mosquito, « créateur numérique pour les lieux de culture », innove dans les usages pour les musées et institutions culturelles : objets interactifs, tablettes in-situ, applications mobiles… avec un grand souci du design, de l’ergonomie et de l’expérience esthétique. Emmanuel Rouillé, directeur de l’agence, designer, lève le voile sur ses méthodes de travail, ses logiques de production, sa pensée des usages, et les projets de son laboratoire : Serious Game sur tablette, table tactile, vase qui parle, visite augmentée sur tablette…4

Formes de la mobilité

Jeudi 21 novembre 2013 : 12h
intervention de doMinique Cunin éCran, Mobile, butor : réseau de référenCes en réalité augMentée
l’eXPosition des travauX d’étudiants sera visible Jeudi et vendredi de 10h à 18h Esad Valence, option Design Graphique, 2013 : Margot Baran, Jordane Cals, Lorène Ceccon, Eléonore Jasseny, Alice Jauneau, sous la direction de Dominique Cunin.

Dès sa parution en 1962, Mobile de Michel butor est considéré comme étant un ouvrage qui bouscule la conception classique du livre, jouant sur une forte fragmentation et une mise en page peu commune. Roland barthes affirmera, dans Littérature et discontinu, que « ce que Mobile a
blessé, c’est l’idée même du livre ». Aujourd’hui, alors que les mobiles sont massivement présents dans notre quotidien, les formes du livre sont à nouveau interrogées. Essentiellement destinés à la consultation, ces appareils sont conçus pour être continuellement connectés au réseau internet. Ce réseau forme un contexte particulier d’évolution des textes, car une forme de « rhizome textuel » semble s’y former : des écritures sont motivées par des lectures qui engendrent à leur tour d’autres textes, comme dans le cas des commentaires associés à un article, produisant des couches textuelles périphériques et connexes autour de celui-ci… Nous proposons ici le prototype d’un dispositif scénographique pour écran mobile mettant en
œuvre la réalité augmentée autour de Mobile. une scénographie physique, présentant des images et des textes affiliés à l’œuvre de butor ou provenant de celle-ci, permet de révéler une seconde scénographie, simulée et affichée dans l’écran mobile. images complémentaires, séquences vidéo et pages web deviennent alors consultables, augmentant ainsi la variété des médias et leur accessibilité.

Le mobile dans la production Transmedia

Jeudi 21 novembre 2013 : 14h
Par MiChel reilhaC, auteur transMédia
Michel Reilhac, à propos du transmédia : « Ce qui m’intéresse, c’est la dimension humaine, c’est l’expérience humaine qu’une histoire me permet de vivre. ». La dimension mobile de l’expérience est à prendre en compte au premier chef aujourd’hui dans tous les développements transmédia, vu les
usages massifs du mobile dans la vie quotidienne. Michel Reilhac propose une vision inédite, des pistes de travail, des conceptualisations, autour notamment des dimensions ludiques, qui sont à prendre très au sérieux, et qui désormais articulent la narration avec les temporalités de la vie de
chacun, du fait de l’accès mobile.

Nouveaux enjeux du métier de producteur avec le transmedia mobile

Jeudi 21 novembre 2013 : 15h
Par doMinique barneaud, ProduCteur de CinéMa et de télévision dePuis 20 ans,ProduCteur transMédia
Comment un producteur doit-il faire évoluer son métier aujourd’hui, le réapprendre ? Quels sont les enjeux, les outils, les perspectives, en termes de contenus, d’organisation, de nouvelles relations au public et aux commanditaires ?

Développer un projet transmedia mobile

Jeudi 21 novembre 2013 : 15h30
table ronde aniMée Par MiChel reilhaC
Entre innovations technologiques, innovations narratives, innovations interactives, industrielles, innovations de modèles de production, cette table ronde propose de traverser les nouveaux enjeux de l’écriture transmédia.
• Dominique Barneaud, producteur, bellota films, Red Corner.
• Bruno Masi, scénariste transmédia.
• Vincent Puig, directeur-adjoint de l’iRi, institut de Recherche et d’innovation du Centre Pompidou.
• Catherine Puthod, chargée de mission cinéma et audovisuel Région Rhône-Alpes.
• Valérie Bourgoin, chef de service jeu vidéo et création numérique, CnC (sous réserve).

écritures transMédia : études de cas et WorKshops

Vendredi 22 novembre 2013 :

Cette deuxième journée consiste en une ouverture sur plusieurs projets transmédia réalisés et en développement, au delà de la mobilité, et interroge les enjeux, cruciaux, de la participation du public. une perspective plus vaste sur l’univers du transmédia aujourd’hui, tel qu’il se pratique, se produit, se
diffuse et suscite l’engagement de l’audience. Projets régionaux, nationaux, internationaux.
Etudes de cas :

Vendredi 22 novembre 2013 : 9h30 à 13h
Découvrir des projets, leur écriture, leur logique, leur bilan, leur financement… et les enjeux de leurs dimensions transmédia, versant fiction et versant documentaire. Présentations par les producteurs, animées par benoît Labourdette.

Ecriture Transmedia

Vendredi 22 novembre 2013 :10h

table ronde aniMée Par benoit labourdette
Comment le transmédia est un puissant outil au service des projets documentaires et fictionnels, en amont ou en aval de la production des contenus, positionnant l’enjeu de la participation et des contenus selon une nouvelle perspective.
• Jean-Baptiste Fribourg, producteur et Julien Malassigné, co-réalisateur (La Société des Apaches, Lyon) : webdocumentaire No es una crisis. Développement d’une écriture interactive, donner sens, créer l’engagement sur des contenus audiovisuels captés pendant les événements des indignés à Madrid.
• Caroline Gerdolle : webdocumentaire Welcome Home sur les Zones d’autonomie temporaires, des sociétés progressistes, créatives et utopiques qui s’organisent lors de festivals transformatifs, contenant une plateforme participative Home, hébergement créatif et transmédia.
• Antoine Disle : plusieurs projets de fictions pure player, et projet Mandrin, mobilisations de communautés autour d’une fiction.

CeaAting interactionS between people, Content and creative industries (PRojETS MobiLES DE nouVELLE-ZéLAnDE)

Vendredi 22 novembre 2013 : 11h
skyPe-ConférenCe en direCt du festival Mina (wellington, nouvelle-Zélande déCouverte de ProJets Mobiles innovants et Conversation aveC MaX sChleser et laurent antonCZak MinA (Mobile innovation network Aotearoa – Massey & AuT university) est un événement partenaire d’Écrans mobiles, dont c’est la deuxième édition en 2013, consacré à l’innovation transmédia mobile :
workshops, conférences, colloques… Présentation synthétique des innovations portées par MinA en nouvelle-Zélande, notamment via des documentaires mobiles focalisés sur les communautés du Pacifique et des projets mobiles internationaux et collaboratifs.

Développement et participation

La participation est au cœur des enjeux du transmédia. Comment fait-on participer les utilisateurs (notamment grâce aux terminaux mobiles, mais pas seulement), comment suscite-t-on l’engagement, clé de l’audience de demain ?

Le « sans contact » : innovation des usages

Vendredi 22 novembre 2013 : 14h
Par Pierre Métivier, délégué général du foruM des serviCes Mobiles sans ContaCtwww.foruM-sMsC.org nfC ? nier field Communication (Communication en champ proche en français, ou « sans contact ».
Le pass Navigo en région parisienne en est l’exemple le plus simple. Mais des puces nfC font, au fur et à mesure, leur apparition dans nos téléphones mobiles et tablettes, ainsi que dans de plus en plus d’objets, qui alors, par leur simple proximité, « dialoguent » entre eux. À partir du tour d’horizon le
plus qualifié de cette technologie d’avenir, poser les bases d’idées de création, de narration, avec cette nouvelle technologie qui, tout comme le téléphone mobile, « n’avait pas été prévue pour ça » !

Participation

Vendredi 22 novembre 2013 : 14h30
workshoP aniMé Par alok nandi
Enjeux et méthodes pour engager les publics. Exemples, techniques et expériences autour d’un workshop collectif animé par Alok Nandi, architecte multimédia, pour développer l’engagement des audiences dans des projets transmédia.
• Antoine Disle, producteur, Rockzeline.
• Christian Pfohl, producteur, Lardux films.
• Bruno Masi, scénariste transmédia.
• Jean-Baptiste Fribourg, producteur, La Société des Apaches

Bourse de concepts transmedia

Vendredi 22 novembre 2013 : 16h
Par Caroline Gerdolle (auteur transMédia, story arChiteCt), Tanguy Selo et les étudiants en audiovisuel et Médias nuMériques de l’université stendhal grenoble 3
Des étudiants en audiovisuel et médias numériques, qui ont l’âge de la « cible » privilégiée des producteurs, chaînes de télévision et plateformes, ont imaginé les concepts transmédia qu’ils voudraient voir réalisés. ils viennent pitcher leurs projets et concepts, coachés par Caroline Gerdolle, auteur transmédia et Tanguy Selo. ouverture sur de futurs usages et applications, dans un moment très rythmé et dynamique (pitches de 3 minutes), pour que les journées professionnelles Écrans mobiles se terminent sur des perspectives, du partage et de l’énergie !

Plus d’info : http://www.lux-valence.com/index.php?id=31&tx_ttnews[cat]=4&tx_ttnews[year]=2013&tx_ttnews[month]=10&tx_ttnews[tt_news]=5878&tx_ttnews[backPid]=7&cHash=ffd848b084

Experience Transmedia Transmedia Fan Page Transmedia Scoopit http://img.scoop.it/sXQ7XloAA9xMkdHhYxhE1NF6ymXNaqFzPnIxGxG62yI=

Pin It

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Protected by WP Anti Spam

« »

Follow Us!

M'abonner à Hebdomedia

* Ce champs est obligatoire

Transmediary

Timelines for Transmedia

Archives

Scroll to top