http://www.experience-transmedia.com/wp-content/uploads/2013/06/anim-bando.gif
secret-cinema-experience-transmedia-01

Secret Cinema, l’immersion active des spectateurs

on octobre 28 | by |

C’est en retombant sur un reportage de 2009 de Tracks ( http://www.arte.tv ) que nous nous sommes repenchés sur les expériences immersives de Secret Cinema, savoir si cela exister toujours et si le phénomène avait pris de l’ampleur… Et il est clair que oui ! Largement plus immersif que de vieux plans en relief 3D au cinéma, entre l’ARG et le spectacle de rue.

Secret cinema, une communauté secrète de spectateurs actifs

Fabien Riggall organise des soirées ciné secrètes. Le lieu de la projection est révélé aux participants par mail au dernier moment, avec un Dress Code pour la soirée. Une fois sur place, ils faut deviner quel film sera joué. Fabien Rigall : « L’idée, c’est de créer un mystère autour d’un film, d’en faire un évènement, une expérience en direct. Jusqu’à la dernière minute, les gens ignorent le titre du film et le lieu de la projection. Ils achètent un billet pour un secret ».

Dans Secret Cinema, on plonge dans l’expérience et l’univers du film AVANT de le voir projeter sur grand écran, et souvent dans des lieux improbables.

C’est en 2007, qu’un groupe de cinéphiles forme le Secret Cinema , une organisation axée sur les expériences multi-culturelles qui vont au-delà du divertissement que nous connaissons. La première projection a commencé avec le film « Paranoid Park » de Gus Van Sant, au Southwark Playhouse , un théâtre sous les arcades de la station de métro London Bridge, avec un décor qui rappelle l’ensemble visuel du film. L’expérience a été un tel succès qu’elle s’est développée pour devenir un phénomène public et a créé un nouveau type d’expérience culturelle qui est difficile à définir.

Un reportage :

http://www.dailymotion.com/video/xwolb2

Le site de Secret Cinema : http://www.secretcinema.org/

«créer une expérience immersive dans laquelle le public devient partie intégrante du récit»

Et des expériences il y en a eu depuis… Avec l’énorme succès de la projection du film de Ridley Scott qui a compté pas moins de 25 000 spect’acteurs ! Avec une reconstitution des plus impressionnantes.

Prometheus et Secret Cinema (video Youtube) :

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

 

Toujours plus d’experiences immersives

Donc Secret Cinema est toujours autant actif et n’est plus réservé qu’à Londres vu que des actions ont été menées à New York, Berlin, Sydney, Athènes et même Kaboul !! Voici un petit tour de différents films :

Les évadés:

Image de prévisualisation YouTube

 

Vol au dessus d’un nid de coucou :

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

 

Gosthbusters ;

Image de prévisualisation YouTube

 

Bugsy Malone :

Image de prévisualisation YouTube

 

Anvil ! :

Image de prévisualisation YouTube

 

Blade Runner :

Image de prévisualisation YouTube

 

Les chaussons rouges :

Image de prévisualisation YouTube

 

Lawrence d’Arabie :

Image de prévisualisation YouTube

 

Les ailes du désir :

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

Experience Transmedia Transmedia Fan Page Transmedia Scoopit http://img.scoop.it/sXQ7XloAA9xMkdHhYxhE1NF6ymXNaqFzPnIxGxG62yI=

Pin It

Related Posts

3 Responses to Secret Cinema, l’immersion active des spectateurs

  1. Greg dit :

    D’un point de vue immersion, le haut du panier reste ce que fait Punchdrunk, avec actuellement Sleep No More à New York et The Drowned Man à New York.

    • Julien Allard Julien Allard dit :

      Oui c’est vrai… C’est surtout parce que c’est du théâtre et que grâce à la mise en scène (lumière, son, décors…) et l’histoire, le spectateur est plus dans l’immersion. En revanche, il ne reste QUE spectateur (d’ailleurs ils portent chacun un masque) contrairement à Secret Cinema où premièrement c’est plus de l’improvisation venant des acteurs, deuxièmement les visiteurs viennent déguiser selon le thème. Et comme il n’y a pas réellement d’histoire mais plus des scènes et une ambiance générale rejouées, c’est comme si les spectateurs étaient mis dans « un bac à sable ».
      Après pour Punchdrunk c’est vraiment visuellement magnifique ce qu’ils font…
      Merci de m’avoir rappeler leur existence :)

      • Greg dit :

        En effet, les spectacles de Punchdrunk sont d’une beauté incroyable. Les décors, immenses, sont tellement bourrés de détail qu’on s’y perdrait des heures. Les ambiances sont tactiles, sonores, odorantes. Il est à noter que le récent trailer de The Drowned Man est intégralement tournée dans les lieux du spectacle. Il n’y a pas un élément, pas une scène, qui y soit montrée qui ne soit accessible aux spectateurs pendant leur « visite ».
        Cependant, je pense qu’en assistant à un spectacle de Punchdrunk, on est bien plus qu’uniquement spectateur.
        D’une part, la liberté totale rend le visiteur « acteur » de son spectacle. Vais-je aller dans cette direction ou dans une autre ? Vais-je suivre ce personnage ou celui-ci ? Vais-je rester dans cette pièce pour fouiller les tiroirs ? Vais-je regarder cette scène à distance ou en collant au plus près d’un personnage ?
        D’autre part, toute l’expérience est faite pour transformer le spectateur en acteur de l’action qui se déroule sous ses yeux. Felix Barrett le résume dans la vidéo réalisée pour Future of Storytelling.
        Les comédiens plongent leurs regards dans vos yeux, brisant la frontière qui semblait établie avec le masque. Ils vous touchent, vous font interagir avec eux. Du plus trivial, comme un pas de danse ou amener un objet, au plus troublant, comme pleurer dans vos bras, les aider à s’habiller, ou les sécher au sortir d’un bain.
        Sans oublier les fameux « one on one », où un comédien emmène un spectateur dans une pièce privée. Déjà, il y a ce premier geste qui consiste à retirer le masque du spectateur, ce qui vous fait vous sentir complètement nu. Et puis il y a cette scène, privée, à laquelle vous faites plus qu’assister puisque vous en faites partie. Le comédien interagit avec vous. Vous n’êtes plus spectateur, vous faites partie de l’histoire.
        (les deux vidéos mentionnées sont accessibles sur YouTube.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Protected by WP Anti Spam

« »

Follow Us!

M'abonner à Hebdomedia

* Ce champs est obligatoire

Transmediary

Timelines for Transmedia

Archives

Scroll to top